Gisèle Poncet

Des images ou des évocations de l’invisible, voilà ce que je cherche à montrer dans mes travaux, peintures, dessins, photos, vidéos. Mon vocabulaire se compose de formes parfois déformées (végétaux fanés) que j’ai adoptées en les voyant comme des indices d’un monde que nos yeux ne perçoivent pas. Des particules et des parcelles, fragments de territoires, flottent dans l’espace de cet univers imaginaire, répartis selon une harmonie qui doit bien exister puisque nous la trouvons dans le visible.

L’art, c’est comme monter un cheval bai à la robe blanche.

G. Meier

(Visited 468 times, 1 visits today)

Gisèle Poncet

Arts visuels

Des images ou des évocations de l’invisible, voilà ce que je cherche à montrer dans mes travaux, peintures, dessins, photos, vidéos. Mon vocabulaire se compose de formes parfois déformées (végétaux fanés) que j’ai adoptées en les voyant comme des indices d’un monde que nos yeux ne perçoivent pas. Des particules et des parcelles, fragments de territoires, flottent dans l’espace de cet univers imaginaire, répartis selon une harmonie qui doit bien exister puisque nous la trouvons dans le visible.

L’art, c’est comme monter un cheval bai à la robe blanche.

G. Meier

(Visited 468 times, 1 visits today)